Le MR, perplexe, veut se rassurer

Au MR, on est tout de même un peu perplexe. Jusqu’ici, les signaux étaient plutôt positifs pour Didier Reynders. Le siège de commissaire européen lui semblait plus ou moins promis… même s’il ne se risquait plus aux pronostics. Normal : le vice-Premier MR a déjà raté le même poste dans la dernière ligne droite de la formation du gouvernement en 2014, lorsque le CD&V l’a soudainement réclamé et obtenu pour Marianne Thyssen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct