En Argentine, deux présidents pour éviter le désastre économique

Alberto Fernandez devrait être le prochain président argentin. Il a acquis ces derniers jours une stature d’homme responsable.
Alberto Fernandez devrait être le prochain président argentin. Il a acquis ces derniers jours une stature d’homme responsable. - Reuters.

Décodage

À deux mois des élections présidentielles du 27 octobre en Argentine, les jeux semblent déjà faits. Le président Mauricio Macri, qui visait une réélection, a été lourdement battu le 11 août dernier lors d’une « primaire », une sorte de pré-élection, par le candidat péroniste Alberto Fernandez. Fernandez l’a emporté par 47 % contre 32 % au président sortant. Un score suffisant pour gagner la prochaine élection : en Argentine, un candidat qui remporte 45 % des suffrages, ou 40 % avec 10 points d’avance sur le 2e candidat, est élu au premier tour.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct