Des Belges nés aux Etats-Unis risquent de perdre leur compte en banque

Des Belges nés aux Etats-Unis risquent de perdre leur compte en banque
D.R

En 2020, les banques pourraient devoir fermer les comptes de nombreux Belges nés aux États-Unis, en conséquence de la législation américaine de lutte contre l’évasion fiscale, selon des informations de Trends et de la VRT. La fédération bancaire Febelfin a confirmé cette possibilité à l’agence Belga vendredi.

La loi américaine FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act) est en vigueur depuis plusieurs années. Elle oblige les banques du monde entier à transmettre aux autorités fiscales des Etats-Unis une série de données sur leurs clients d’origine américaine. Certains clients – par exemple des personnes nées aux États-Unis mais qui n’ont plus aucun lien avec le pays – ne disposent cependant pas de toutes les informations demandées, notamment le numéro TIN (Taxpayer Identification Number), soit le numéro de sécurité sociale américain, précise la porte-parole de Febelfin, Isabelle Marchand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct