G7: un sommet sous le signe des désaccords

De la guerre commerciale, à la Russie en passant par l’Iran, les points de désaccords ne devraient pas manquer au G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août.
De la guerre commerciale, à la Russie en passant par l’Iran, les points de désaccords ne devraient pas manquer au G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août. - EPA

Les leaders du G7 vont donc prendre à bras-le-corps les problèmes les plus pressants de leur monde. Tant sur le front de l’économie, ce dimanche, que de la politique étrangère, dès samedi soir.

1

L’Iran

C’est le grand schisme entre les Européens et les États-Unis, depuis que le 45e président américain a torpillé l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Si « l’objectif » est commun, dit l’UE, qui consiste à voir l’Iran cesser ses activités malignes dans la région, les positions divergent fondamentalement sur la tactique : depuis le retrait US, les tensions n’ont fait que monter, dénoncent les Européens. Lesquels s’inquiètent de l’armada internationale que Washington tenter de mettre à pied d’œuvre dans le Golfe persique. Et de la tension croissante sur le dossier entre les deux rives de l’Atlantique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct