Rencontres de Huy: quelque chose de pourri au royaume du congélateur

Ça dégèle sec dans «
La fonte
», par la Cie Iceberg.
Ça dégèle sec dans « La fonte », par la Cie Iceberg. - Nicolas Bomal

CRITIQUE

Y a-t-il mécanisme plus cruel que les Rencontres de Théâtre Jeune Public de Huy ? Après avoir travaillé parfois deux ans sur une création, les artistes n’ont que deux ou quatre représentations pour sceller son destin. Quelques petites heures qui décident de la vie ou de la mort d’un spectacle : ce système belge francophone étonne souvent les programmateurs venus d’ailleurs. « Le théâtre, c’est vivant, ça bouge tout le temps !, s’exclame le directeur de Kopergietery à Gand. Un spectacle ne se vit pas pareil d’un jour à l’autre. C’est dingue de déterminer les trois prochaines années d’une compagnie rien que sur ce tout petit moment à Huy ! »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct