L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»
Coralie Cardon

Alors que la Ducasse d’Ath bat son plein, l’Unesco a adressé une réponse au collectif « Bruxelles Panthères ». Pour rappel, ce collectif militant antiraciste avait adressé un courrier et une pétition à l’organisation des Nations Unies en demandant que la Ducasse soit retirée de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité en raison du personnage du « Sauvage », jugé raciste : un individu blanc se grime en noir (ce qu’on appelle le phénomène du « black face »), arbore des accessoires (chaînes au cou, anneau dans le nez) pour effrayer les enfants et adopter une attitude agressive, ce qui perpétue les stéréotypes racistes, estime le collectif.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct