Ath: le Sauvage a bien distribué ses baisers noircissants

Ath: le Sauvage a bien distribué ses baisers noircissants
caroline dunski

Juché sur la Barque des pêcheurs napolitains, conformément au folklore qui l’a vu apparaître il y a 150 ans, le Sauvage a rugi et distribué baisers et caresses aux Athois. Joues d’adultes et bambins tendus à bout de bras ont ainsi été enduits de traces noirâtres. D’après la tradition, ces baisers leur porteront chance jusqu’à la prochaine Ducasse.

Cette année, arrivé sur la Grand-Place d’Ath, son char, deuxième élément du cortège, a été particulièrement applaudi et soutenu. « La polémique née à la suite des exigences des Bruxelles Panthères qui réclamait le retrait du Sauvage a été contre-productive : une espèce d’adhésion et de solidarité se sont créées autour du personnage », souligne Laurent Dubuisson, conservateur de la Maison des Géants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct