L’Intime Festival, c’est le pouvoir extraordinaire des mots

Johan Leysen lisant le ravageur «
Trouble
» de Jeroen Olyslaegers.
Johan Leysen lisant le ravageur « Trouble » de Jeroen Olyslaegers. - MV Gillard.

On vend de moins en moins de livre, les gens lisent de moins en moins. On connaît le refrain. Il est seriné à l’envi. On n’y adhère pas vraiment, néanmoins, quand on voit les longues files qui attendent de pouvoir entrer dans le grand théâtre à l’italienne, dans l’amphithéâtre, dans le studio du Théâtre de Namur pour entendre Jackie Berroyer, Valérie Bonneton, Jeanne Dandoy, Claire Bodson et d’autres et écouter des auteurs comme Charly Delwart, Joeroen Olyslaegers, Bérangère Cournut, Simon et Capucine Johannin, Samy Langeraert, Ahmet Altan, Patrick Corillon, Lisa Harding, Yamina Benahmed Daho parler de leur métier d’écrivain.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct