Mondiaux de judo: Charline Van Snick (7e) rate le podium

Des pénalités qui coûtent cher à la judokate liégeoise.
Des pénalités qui coûtent cher à la judokate liégeoise. - IJF

L’histoire a donc repassé les plats mais sans le sentiment d’injustice qui animait le clan belge en quittant l’Euro : « Ça fait très mal », avoue la Liégeoise (28 ans lundi prochain). « Je crois surtout que mes attaques auraient mérité un petit quelque chose qui aurait fait la différence dans le temps réglementaire… »

En quart, face à la Russe Kuziutina (30 ans, IJF 6) et son palmarès à rallonge (3e J.O. 2016, 3 x 3e Mondial 2010, 2014, 1017 ; 2 Masters 2015, 2017 et 4 Euro 2009, 2010, 2013, 2018), la sociétaire de Saive n’avait pas oublié qu’elle avait remporté leur seul affrontement l’an dernier au Mondial de Bakou en repêchages. De quoi affronter sa rivale dans le blanc des yeux avant d’écoper lentement mais (trop) inexorablement des pénalités fatales (1’10’’, 3’00’’ et 4’34’’).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct