Des haies le long des champs pour relancer la biodiversité dans les campagnes

Pour Luc Loeckx, il fallait une prairie de hautes herbes entourée de haies, parce que ça favorise la biodiversité.
Pour Luc Loeckx, il fallait une prairie de hautes herbes entourée de haies, parce que ça favorise la biodiversité. - Laetitia Theunis

REPORTAGE

Jadis, on plantait des haies de part et d’autres des chemins pour protéger les cultures de l’appétit des animaux d’élevage. « Ce qui était utile aux paysans d’alors participe aujourd’hui pleinement à la notion d’esthétisme rural et à la biodiversité », commente Luc Loeckx. Au cœur du charmant village de Montegnet, dans le Condroz namurois, cet éleveur de bovins bio a repris le flambeau laissé par les anciens. En l’espace de 15 ans, ce sont pas moins de 1.700 mètres de haies d’arbustes indigènes qu’il a plantées, délimitant des petites parcelles parmi ses 34 hectares de prairies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct