Michel-Reynders: des destins liés, un impossible tandem

Charles Michel a évincé Didier Reynders de la présidence du MR. Mais il leur a fallu signé la paix des braves et travailler ensemble. Une froide collaboration.
Charles Michel a évincé Didier Reynders de la présidence du MR. Mais il leur a fallu signé la paix des braves et travailler ensemble. Une froide collaboration. - Belga

Récit

Tout commence sous l’ère Jean Gol. Le jeune Didier Reynders rejoint son cabinet ministériel comme expert en droit constitutionnel. Il finit chef de cabinet. Une amitié profonde se noue entre eux. A l’époque, Gol est l’homme fort du parti. Mais c’est Louis Michel qui en est le président. Leur relation n’est pas toujours aisée. Car Gol est brillant mais peut se montrer blessant. N’hésitant pas à afficher le peu d’estime qu’il témoigne aux non-universitaires – comme Louis Michel. « C’est un des points où Jean Gol est allé trop loin », reconnaît d’ailleurs Reynders dans Didier Reydners sans tabou, des journalistes Martin Buxant et Francis Van de Woestyne (2013).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct