L’étrange parcours de Pascal Gabriel

« Il existe une formule pour écrire une chanson pop. Mais, même en suivant ces règles, on n’obtient pas toujours un tube… »
« Il existe une formule pour écrire une chanson pop. Mais, même en suivant ces règles, on n’obtient pas toujours un tube… » - DR

Pascal Gabriel est une légende belge de la musique populaire et personne n’en saura jamais rien. Tour à tour punk, ingénieur du son, maître en samples, producteur à succès, songwriter pour divas pop et musicien néoclassique, il vient se raconter à l’occasion de la sortie de Mountains and Plains , superbe album entre néoclassique et post-rock qu’il a sorti au printemps dernier sous le pseudo Stubbleman. Mais il y a tellement à dire…

En 1977, Pascal Gabriel a vingt ans et est le seul punk namurois. Enfin, avec ses copains de The Razors. Le problème d’être punk à Namur, ou en Belgique, en ce temps-là, est que ça revient à hurler dans le vide. Rapidement, Gabriel s’exile donc vers la métropole, là où les choses se passent, à Londres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct