Intercommunale: game over pour le demi-frère Chastel à l’ISPPC

Olivier Chastel et son demi-frère Thomas Salden
Olivier Chastel et son demi-frère Thomas Salden - Belga

Coup de théâtre dans l’affaire ISPPC. Alors que depuis vendredi dernier, Le Soir s’interroge sur la création d’un nouveau poste de conseiller général au sein de l’intercommunale hospitalière de Charleroi (près de 5.000 personnes), la ministre de tutelle Valérie De Bue (MR) vient de dégainer le bazooka. Ce lundi 26 août, elle a pris la décision d’annuler une série de d’actes posés par le conseil d’administration (CA) de l’ISPPC. Des décisions qu’un vent favorable a fait atterrir dans nos mains. Et c’est explosif…

Pour rappel, la création d’une nouvelle fonction dirigeante au sein de l’intercommunale pose question. D’abord car la nécessité de ce poste de conseiller général, un CDI à plus de 200.000 euros bruts par an, reste à démontrer. Puis parce que la procédure de sélection semble avoir été taillée sur mesure pour Thomas Salden, secrétaire général adjoint du MR et demi-frère de l’ex président Olivier Chastel.

Mais la tutelle vient de remettre un peu d’ordre dans tout cela. Explications.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct