Le Periferia Festival, l’alternative culturelle au Gordel

Le Periferia Festival, l’alternative culturelle au Gordel

Un marais asséché planqué dans l’arrière-jardin des concessionnaires de bagnoles de luxe du Motor Village. Le cadre choisi pour héberger le 4e Periferia ne manque pas de contradictions, ni de poésie. Sa topographie évoque quant à elle directement le nom de la commune où il s’implante : Drogenbos.

Après avoir amorcé son tour antihoraire de la capitale il y a 8 ans – en commençant par l’est –, le collectif City3, à qui on doit la coordination du festival, s’intéresse maintenant au sud de Bruxelles, et plus particulièrement à cette portion de territoire qui relie la commune flamande à Uccle et Forest, ses voisines. Avec une ambition : faire ressurgir les liens existants entre la capitale et sa (toute) proche banlieue, et si possible en tisser de nouveaux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct