Trudeau et Bolsonaro main dans la main pour le commerce

Contrairement aux pays européens, le premier ministre canadien Justin Trudeau n’a pas haussé le ton contre le Brésil de Bolsonaro pour préserver ses intérêts commerciaux.
Contrairement aux pays européens, le premier ministre canadien Justin Trudeau n’a pas haussé le ton contre le Brésil de Bolsonaro pour préserver ses intérêts commerciaux. - AFP

Trudeau, main dans la main avec Bolsonaro. Alors qu’une bronca internationale secoue le Brésil, le Canada joue les francs-tireurs dans l’affaire brésilienne. Le chef du gouvernement canadien soigne son homologue brésilien. Justin Trudeau a promis lundi au Brésil, en marge du sommet du G7 à Biarritz, l’envoi de canadairs pour aider à combattre les feux en Amazonie et plus 15 millions de dollars d’aide. Contrairement aux pays européens, Ottawa n’a pas élevé le ton contre Brasilia. La raison ? L’espoir de conclure un traité de libre-échange avec les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct