Des informations sensibles belges volées dans la fuite bulgare

Le vice-premier ministre bulgare, Tomislav Donchev, a reconnu que le pays dépensait trop peu (moins de trois millions par an) pour sécuriser les outils informatiques de l’Etat.
Le vice-premier ministre bulgare, Tomislav Donchev, a reconnu que le pays dépensait trop peu (moins de trois millions par an) pour sécuriser les outils informatiques de l’Etat. - REUTERS

a fuite de données massive de l’administration fiscale bulgare, le mois dernier, a bien touché des Belges, a confirmé le SPF Finances, mercredi.

Le 15 juillet, la Bulgarie a annoncé que des pirates avaient volé les données fiscales de 5,1 millions de Bulgares (sur une population de 7 millions) et d’entreprises. Un million des personnes touchées seraient par ailleurs des défunts.

La Bulgarie a été contrainte de confirmer les faits après que les pirates ont envoyé des mails à la presse locale avec des liens vers les données publiées sur le dark web, se faisant passer pour des hackers russes. Dans cet e-mail, les pirates qualifiaient de « plaisanterie » la cyber sécurité du pays. Le vice-premier ministre bulgare, Tomislav Donchev, a reconnu dans la foulée que le pays dépensait trop peu (moins de trois millions par an) pour sécuriser les outils informatiques de l’Etat.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Finances