Le numérique et l’ingénierie réunis à Charleroi

L’ancien centre de tri postal de Charleroi voit le bout des travaux.
L’ancien centre de tri postal de Charleroi voit le bout des travaux. - Noé David

Les poids lourds privés de la région de Charleroi s’apprêtent à donner une seconde vie à l’ancien centre de tri postal, où certaines de leurs équipes prendront leurs quartiers dès la semaine prochaine. Catch, la cellule mise en place par le gouvernement wallon pour redynamiser Charleroi après la délocalisation de Caterpillar hors de Gosselies, a réuni mercredi certains acteurs de la région pour montrer l’avancée des travaux. Début septembre, Thales, Alstom et Akka devraient déjà investir les lieux, toujours en travaux. Des dizaines de modules vitrés de 50 m2 y ont été installées pour réunir d’un côté différents acteurs des sciences de l’ingénieur et de l’autre des formations au numérique (les projets baptisés respectivement A6K et E6K). Objectif ? Créer des ruches et décloisonner les écosystèmes, en jouant sur la spécialisation des territoires, comme cela a été fait en rassemblant les acteurs de la biotech sur le Biopark.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct