Anthro quoi?…

Le débat débute en 2000. Lors d’une réunion sous l’égide de l’ONU à Mexico, le chimiste néerlandais et prix Nobel Paul Crutzen propose de ne plus s’embarrasser des périphrases décrivant les changements d’origine humaine intervenus sous l’actuelle époque géologique, l’Holocène. « Nous sommes dans l’Anthropocène ! », s’exclame-t-il, lançant une controverse qui fait toujours rage aujourd’hui. Voilà donc, littéralement, une nouvelle ère, dont les marqueurs sont les traces que l’espèce humaine laisse sur le fragile vaisseau qu’elle occupe. Elles sont nombreuses : la disparition de la mégafaune, l’augmentation des concentrations de CO2 dans l’atmosphère, la radioactivité d’origine humaine, les cendres d’origine industrielle, la sixième extinction des espèces, la dissémination des microplastiques… Des changements, même causés par les hommes, notre planète en a connus. Mais jamais de manière aussi rapide et aussi brutale qu’au cours des dernières décennies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct