Samira Chadli: «Aucun ressentiment en signant à Anderlecht»

Derrière le retour en Belgique de Nacer Chadli, une question : pourquoi le joueur, Liégeois de cœur, a-t-il opté pour Anderlecht, l’ennemi juré du rival rouge et blanc ? Si l’on se doute que Vincent Kompany tient à lui seul une partie de la réponse, la réalité est aussi à trouver dans le tempérament d’un garçon qui a pris l’habitude de tracer sa route sans regarder derrière lui. Arrivé au sein de l’élite néerlandaise en 2010 à Twente, Chadli enchaîne par la suite une ascension foudroyante. L’équipe nationale, où il devancera un temps Eden Hazard dans la hiérarchie de Georges Leekens, puis Tottenham avant de doucement replonger ces trois dernières saisons à West Bromwich puis Monaco. Avant donc de se décider à rallier la Belgique cet été pour se relancer après deux années délicates. « Certains pensent que ça a été un crève-cœur pour Nacer de signer à Anderlecht mais pas du tout », s’amuserait presque Samira Chadli, la sœur aînée du joueur. « C’est tout juste s’il nous a sondés pour avoir notre avis. Ce n’est pas étonnant.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct