US Open: Nadal, Djokovic et Federer, les indéboulonnables

Le tableau de Nadal (lauréat en ’10, ’13 et ’17) s’est d’emblée fortement allégé à New York.
Le tableau de Nadal (lauréat en ’10, ’13 et ’17) s’est d’emblée fortement allégé à New York. - ISOPIX

Depuis l’US Open 2016 remporté par Stan Wawrinka, le Big 3 a raflé tous les titres du Grand Chelem (4 sacres pour Djokovic, 4 pour Nadal et 3 pour Federer) ! On a beau parler de l’avènement d’une nouvelle génération, d’un tennis qui évolue, les années passant, ou de l’érosion d’un Big 4, réduit à 3 pendant qu’Andy Murray se refait une santé : les surprises gardent toute leur essence par leur rareté.

Surtout lorsqu’on parle de Grand Chelem où les cadors parviennent encore plus à élever leur niveau face à une concurrence qui se liquéfie plutôt, sous la pression, le manque d’expérience ou la moindre résistance dans un événement étalé sur deux semaines.

Si on prend même du recul et qu’on reparle du Big 4, ces quatre « fantastiques » ont remporté 57 des 65 derniers Grands Chelems (20 sacres pour Federer, 18 pour Nadal, 16 pour Djokovic et 3 pour Murray). Oui, vous lisez bien !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct