De plus en plus de citoyens de Hong Kong tentés par le départ

Une poupée habillée en hôtesse en soutien aux membres du personnel de la compagnie Cathay Pacific licenciés pour des raisons politiques. La dégradation du climat pousse de nombreux Hongkongais au départ.
Une poupée habillée en hôtesse en soutien aux membres du personnel de la compagnie Cathay Pacific licenciés pour des raisons politiques. La dégradation du climat pousse de nombreux Hongkongais au départ. - AFP

Je suis né à Hong Kong il y a 57 ans. J’aime profondément cette ville, avec son mélange de cultures unique au monde », explique Frank, banquier. « Avant 1997, et le retour de Hong Kong à la Chine, j’ai vu de nombreux collègues avoir peur du changement et s’en aller. Moi, je faisais confiance au concept “Un pays, deux systèmes”, et c’est vrai que cela a bien fonctionné. »

« En 2008, on a pensé que la Chine allait s’ouvrir, se rapprocher de nos valeurs : Etat de droit, liberté de parole et de presse », se souvient Frank. « Mais le contraire s’est passé. Et aujourd’hui, nos dirigeants sont téléguidés par Pékin, incapables de répondre aux justes revendications des manifestants pacifiques. Cela me rend malade. J’ai depuis des années dans un coin de ma tête l’idée de m’en aller, mais là, je suis en train d’affiner mon étude de faisabilité : j’hésite entre Taïwan et la Malaisie. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct