L’immortalité, ce n’est presque plus de la science-fiction: Le homard et l’hydre comme modèles anti-âge

Le homard, un modèle à suivre.
Le homard, un modèle à suivre. - Pixabay

Une injection dans le bras, et hop ! Adieu la mort. Sauf que non. La recherche scientifique sur le vieillissement est moins cinégénique. Si l’immortalité n’est pas pour demain (et sûrement pour jamais), cela n’empêche que grâce aux progrès de la médecine, la mort est de plus en plus loin.

La croyance populaire voudrait que l’espérance de vie augmente de trois mois tous les ans. En Belgique, elle est de 80,99 ans selon les données de la Banque mondiale. En une génération, les jeunes Belges ont gagné cinq ans de vie. Une éternité.

Pour combattre la mort, les chercheurs peuvent compter sur un avantage et un inconvénient : plusieurs processus se combinent pour mener à la décrépitude. La guerre se mène sur plusieurs fronts à la fois. Certains animaux, comme le homard et l’hydre, semblent avoir trouvé la solution à une des causes du vieillissement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct