Jaouad Achab, le taekwondo à la menthe

© Bruno D’Alimonte.
© Bruno D’Alimonte. -

A Wilrijk, dans la chambre d’étudiant – qu’il n’est plus – qu’il occupe en semaine, le luxe ostentatoire est une denrée inexistante. Un lit, une armoire, une table et un lavabo tapissent les quelques mètres carrés qui sont à sa disposition. A l’extérieur, dans le parc à vélos, il y a aussi sa bécane d’un autre âge avec laquelle, tous les jours ou presque, il se rend à l’entraînement. Jaouad Achab a beau être le meilleur du monde dans sa discipline, le taekwondo, qu’il pratique en champion, ne transforme pas encore les points gagnants en or.

C’est dans cet environnement spartiate qu’il s’est, au fil du temps, forgé un moral de vainqueur. Et que, à force de travail et d’abnégation, son corps a suivi son esprit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct