Rentrée politique: Maxime Prévot ouvre la porte à une «discussion institutionnelle entre francophones et Flamands»

Rentrée politique: Maxime Prévot ouvre la porte à une «discussion institutionnelle entre francophones et Flamands»

Entretien

Maxime Prévot veut refonder le CDH, actualiser son projet, muscler sa communication, du moins la rendre plus percutante. Première illustration dans son interview de rentrée : le président ne tourne pas autour du pot. Pour lui, il faut changer l’image conservatrice voire « ringarde » du parti ; peut-être modifier son nom – sans plus parler d’humanisme ? ; et ne pas mêler les convictions (religieuses ou philosophiques) au discours. Quant à la situation politique, PS et N-VA doivent, dit-il, prendre leurs responsabilités, ensemble. Et le CDH, lui, depuis l’opposition, est prêt à entrer dans une discussion institutionnelle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct