Maxime Prévot (CDH) au «Soir»: «Le PS doit prendre ses responsabilités avec la N-VA»

Maxime Prévot (CDH) au «Soir»: «Le PS doit prendre ses responsabilités avec la N-VA»
Pierre-Yves Thienpont

A l’heure de la rentrée politique, les présidents de partis qui négocient les majorités se font discrets. Par contre, Maxime Prévot, qui se prépare à une cure d’opposition, ne tourne pas autour du pot. Le patron du CDH est le premier président de parti francophone, depuis les élections du 26 mai, à évoquer ouvertement l’idée d’une nouvelle réforme institutionnelle. Pour lui, « l’heure est venue pour le PS d’accepter de dialoguer avec la N-VA ». Et sa conviction est que « que pour sortir des tensions et crises d’aujourd’hui, il faille, d’un côté, un gouvernement socio-économique de législature et que, parallèlement, l’on discute, au travers d’un nouvel organe, d’une conférence, les dimensions institutionnelles ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct