Réseaux scolaires: «L’enseignement reste une guerre»

Réseaux scolaires: «L’enseignement reste une guerre»
DR

En février dernier, le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles adoptait un décret spécial qui transfère le rôle de pouvoir organisateur de la Communauté française à une organisation d’intérêt public (OIP) baptisée Enseignement Wallonie-Bruxelles (WBE). L’opération concerne près de 200.000 élèves et étudiants et près de 20.000 membres du personnel réunis au sein de 300 institutions scolaires. Récemment, le Segec (secrétariat général de l’enseignement catholique) a contesté le financement de WBE en posant la question de sa constitutionnalité à la Cour constitutionnelle, au nom du principe d’égalité. Quels seront les arguments développés par le Segec ? Nul le sait encore.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct