Le crâne d’Australopithèque découvert en Ethiopie est une nouvelle pièce du puzzle de l’évolution humaine

Ce crâne vieux de 3.8 millions d’années trouvé en Ethiopie serait celui d’un adulte, à priori masculin. Sa datation et son état de conservation en font une merveille d’étude.
Ce crâne vieux de 3.8 millions d’années trouvé en Ethiopie serait celui d’un adulte, à priori masculin. Sa datation et son état de conservation en font une merveille d’étude. - AFP.

C’est une découverte qui pourrait bien à nouveau bouleverser l’arbre généalogique de l’espèce humaine : un crâne d’Australopithèque vieux de 3,8 millions d’années a été découvert dans le nord-est de l’Ethiopie, sur le site de Woranso-Mille, par le paléoanthropologue éthiopien Yohannes Haile-Selassie du Muséum d’histoire naturelle de Cleveland (États-Unis). Ce crâne serait celui d’un adulte, a priori masculin, et constitue une découverte déjà qualifiée d’extraordinaire par de nombreux scientifiques. Non seulement en raison de la rareté et la difficulté de trouver des fossiles vieux d’autant d’années, mais aussi de son étonnante conservation. « Bien sûr, nous ne sommes pas dans la situation exceptionnelle qu’on avait connue lors de la découverte de Lucy, où nous avions trouvé différents éléments du squelette entier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct