Le cofondateur de Flixbus: «Dire aux gens qu’ils devraient voyager moins? C’est un peu rude»

Le cofondateur de Flixbus: «Dire aux gens qu’ils devraient voyager moins? C’est un peu rude»
Reuters

Dans quel milieu avez-vous grandi ?

Dans un milieu très écologiste. Mes parents étaient écolos et engagés dans la politique locale. Comme, à 20 ans, j’ai remporté un mandat aux élections communales, j’ai pu très tôt assumer des responsabilités. A l’époque, j’étais le plus jeune député au Kreistag de toute la Bavière. Chez nous, au sein de l’arrondissement de Fürth, la CSU jouissait d’une majorité absolue. Après des débuts teintés de scepticisme, j’ai suivi ma nature pragmatique et tenté d’apporter des idées de compromis et des propositions raisonnables. Au bout de deux ans, je suis devenu président du groupe parlementaire. C’est alors que j’ai découvert que la CSU pouvait également réagir de manière raisonnable à des propositions raisonnables – en autorisant notamment l’aménagement d’une piste cyclable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct