Chine: «Si Hong Kong veut rester prospère, il faut résoudre pacifiquement cette crise»

En uniforme, mais en train de manifester, bandeau sur l’oeil pour dénoncer les violences policières.
En uniforme, mais en train de manifester, bandeau sur l’oeil pour dénoncer les violences policières. - Reuters.

Une multitude de parapluies colorés s’était donné rendez-vous sous le soleil ce lundi midi devant le Bureau de Hong Kong à Bruxelles : une action de solidarité avec les manifestants pro-démocratie de Hong Kong, organisée par la Confédération syndicale internationale (CSI), à laquelle s’étaient joints les trois grands syndicats belges.

« En ce jour de grève scolaire à Hong Kong, nous sommes là, en coupole, pour soutenir les deux syndicats hongkongais membres de la CSI. Le syndicat unique chinois par contre, ne fait pas partie de nos affiliés car il ne fonctionne pas de façon démocratique », explique Jeroen Beirnaert, directeur du département droits humains et syndicaux de la CSI.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct