Décès d’Anthoine Hubert: le Raidillon avait déjà prévu de changer de visage pour la moto

Décès d’Anthoine Hubert: le Raidillon avait déjà prévu de changer de visage pour la moto

Le Raidillon au centre de toutes les conversations : quoi de plus logique, pour ce qui reste l’un des virages le plus mythiques de la planète ? Mais samedi, le Raidillon a tué. Alors il est (à nouveau) ausculté, commenté, voire décrié. Formellement, la FIA (Fédération internationale de l’automobile) a entrepris une enquête à la faveur de laquelle elle espère tirer toutes les leçons de l’accident qui, samedi, a coûté la vie au pilote français de Formule 2, Anthoine Hubert (22 ans). Y compris au sujet du virage. Au circuit, le Raidillon fait l’objet d’aménagements constants – il n’est pas le seul – et aussi de projets liés au retour prochain de la moto, en 2022. « Francorchamps c’est le Raidillon, et le Raidillon c’est Francorchamps », se plaît souvent à le répéter la directrice des lieux, Nathalie Maillet.

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct