édito

100 jours sans gouvernement? Mais non: 259!

Les deux informateurs fédéraux, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte.
Les deux informateurs fédéraux, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. - Photo News

Cent jours sans gouvernement ? C’est le chiffre officiel au boulier compteur. Depuis les élections en effet, cent jours se sont écoulés et la Belgique n’a accouché que de deux gouvernements sur six. Vu l’été et la complexité de la donne post-électorale, on dira qu’on n’est pas étonné. C’est même, pour cette raison, quasi excusable au niveau fédéral.

La Wallonie et la Flandre auraient par contre pu d’emblée concrétiser les majorités auxquelles elles travaillent désormais. Mais les partis qui avaient la main ont dû « masser » leurs électorats existants ou potentiels avant de passer à autre chose. Il fallait « fatiguer » la bête pour pouvoir lui vendre ensuite une coalition de raison, à défaut d’être celle du cœur (en Wallonie) ou de l’instinct (en Flandre). Le PS l’a donc jouée coquelicot avant de se tourner vers le MR et la N-VA a flirté avec le Vlaams Belang avant de retourner vers l’Open VLD et le CD&V.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct