Venise, la première capitale de la musique

L'ensemble InAlto (dir. Lambert Colson) et Bernard Foccroulle exploreront les Piffari des Doges, l’emblème sonore de la république de Venise, de ses cérémonies officielles et de ses fêtes.
L'ensemble InAlto (dir. Lambert Colson) et Bernard Foccroulle exploreront les Piffari des Doges, l’emblème sonore de la république de Venise, de ses cérémonies officielles et de ses fêtes. - DR

Soixante ans déjà que les Nuits de septembre façonnent la rentrée musicale liégeoise en donnant rendez-vous aux passionnés de musique ancienne. Un festival exigeant, qui redonne ses lettres de noblesse à ce genre qui impressionne parfois. « Depuis des années, la philosophie du festival est axée sur la mise en valeur de la musique ancienne, jusqu’à Jean-Sébastien Bach essentiellement, explique Stéphane Dado, visage bien connu des mélomanes liégeois puisqu’il est directeur artistique des Nuits de septembre depuis trois ans mais aussi employé de l’OPRL. Nous faisons cela à travers des thématiques, qui sont plus ou moins déterminées par les Festivals de Wallonie dont nous dépendons. C’est un festival qui cherche à tout prix à être à la pointe de tout ce qui se fait en termes de recherches musicologiques aussi. On veut proposer des horizons inédits (avec six créations au total cette année, NDLR). Mais horizons inédits ne veut pas dire mauvaise musique. Il y a des chefs-d’œuvre inconnus qui dorment encore. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct