Emmanuelle Avril au «Soir»: «Une part des pro-Brexit est bien consciente du risque de privations»

Le sentiment d’appartenir à «
une petite île courageuse qui résiste bravement contre un ennemi quand tous les autres se sont rendus
» accroit la volonté des défenseurs du Brexit.
Le sentiment d’appartenir à « une petite île courageuse qui résiste bravement contre un ennemi quand tous les autres se sont rendus » accroit la volonté des défenseurs du Brexit. - reuters

ENTRETIEN

A l’heure où tous les regards se portent sur le Royaume-Uni, Emmanuelle Avril et Pauline Schnapper, toutes deux professeures de civilisation britannique à l’Université Sorbonne-Nouvelle, publient un livre dont l’objectif se résume comme suit : sortir de l’état de sidération et d’interrogation que peut inspirer, de ce côté-ci de la Manche, la volonté anglaise de quitter l’Union européenne coûte que coûte.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct