Mémorial Van Damme: Van Branteghem, un patron qui garde la foi

Cédric Van Branteghem, un patron qui garde la foi.
Cédric Van Branteghem, un patron qui garde la foi. - LAURIE DIFFEMBACQ/BELGA.

Cédric, quand vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure, était-ce une évidence pour vous ?

Venant de l’athlétisme, c’était un peu un rêve, même si je ne me rendais pas très bien compte de ce que cela représentait, de l’énormité de cette organisation, qu’il faut apprendre à gérer. J’apprends encore tous les jours et je peux, heureusement, compter sur une équipe opérationnelle qui a beaucoup d’expérience, et sur Wilfried (Meert), qui est toujours là ; on s’appelle tous les jours et on se voit au moins une fois par semaine.

Qu’est-ce qui est la plus agréable dans votre job ? Et le plus compliqué ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct