En piètre santé, Match fait le pari de l’assainissement et de la relance

Match et Smatch pourraient passer de 101 à 85 magasins, promis cependant à une modernisation.
Match et Smatch pourraient passer de 101 à 85 magasins, promis cependant à une modernisation. - Michel Tonneau.

Cette rentrée restera de sinistre mémoire pour les 2.500 travailleurs des 41 magasins Match et 60 Smatch, propriétés du groupe Louis Delhaize. Ce mardi matin, en conseil d’entreprise extraordinaire, la direction des deux enseignes a fait part de son intention de fermer 7 points de vente Match (Dinant, Erquelinnes, Eupen, Jodoigne, Moustier-sur-Sambre, Nivelles et Spa) et 9 Smatch (Coxyde, Ertvelde, Deinze, Ingelmunster, Jupille, Ougrée, Merchtem, Waarschoot, Zomergem). Ceci implique la perte potentielle de 210 emplois : 146 dans les points de vente et 64 à la centrale. La direction, qui dit souhaiter limiter le plus possible la casse sociale, a demandé la mise en œuvre d’un plan Renault dont la phase d’information et de concertation doit démarrer dans les 30 jours.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct