De l’art d’indiquer le chemin: les histoires derrières les panneaux de signalisation

Le Japon cherche depuis plusieurs années à adapter sa signalisation aux normes internationales en vue des Jeux olympiques de Tokyo de 2020.
Le Japon cherche depuis plusieurs années à adapter sa signalisation aux normes internationales en vue des Jeux olympiques de Tokyo de 2020. - Reuters

Ce sont des flèches, des formes géométriques associées à des couleurs, des bonshommes et des éléments schématiques, qui permettent de sortir de l’embarras, d’éviter de se perdre ou de mettre la main au mauvais endroit. C’est un langage visuel qui dit beaucoup avec peu d’éléments, mais qui, s’il est bien fait, passera presque inaperçu aux yeux du passant ou du consommateur qui suivra ses indications sans qu’il ne songe à l’énorme effort, au travail et à la longue histoire qui se cachent derrière ces panneaux, ces symboles et ces pictogrammes.

C’est une sorte de « manuel d’instruction du monde construit », explique le graphiste David Vanden-Eynden, auteur du livre Signage and Wayfinding Design : A Complete Guide to Creating Environmental Graphic Design Systems (Le design de panneaux de signalisation et d’indication : un guide complet pour la création de systèmes de design du milieu) publié en 2015 aux côtés de Chris Calori, son associée dans le studio new-yorkais de CVEDesign. « Les hôpitaux, les aéroports, les stades, les centres commerciaux, les gares, les centres de congrès, les parkings… sont des milieux de plus en plus complexes, poursuit Vanden-Eynden. C’est pour cela que la signalisation et l’indication attirent malgré tout de plus en plus l’attention du public. Le monde est devenu plus petit du fait des voyages et de l’Internet, c’est pourquoi on assiste à une prise de conscience de la signalisation ou du manque de signalisation et du besoin de l’améliorer. »

En principe, on n’imagine pas qu’il puisse y avoir d’énormes variations dans un domaine d’habitude très réglementé. Mais le fait est que ce langage graphique n’est pas aussi universel qu’il y paraît : il est à l’origine de constants décalages culturels.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct