«J’ai voulu me faire écraser pour échapper à la torture»

«J’ai voulu me faire écraser pour échapper à la torture»
Reuters

Au cœur de l’Europe, l’Etat souverain qu’est l’Ukraine est victime d’une guerre d’agression qui ne cesse de faire des victimes. Alors que le 6 août dernier, quatre soldats ukrainiens ont péri sous les tirs des forces d’occupation russes camouflées et de leurs mercenaires « séparatistes », un autre membre de l’armée est tombé sur la ligne de front il y a seulement quelques jours.

En Europe occidentale, presque plus personne n’y prête attention. Pourtant, Volodymyr Jemtchougov, qui a commis une grave erreur dans la nuit du 28 au 29 septembre 2015, est le souvenir vivant des atrocités de cette guerre toute proche. Son sort nous rappelle qu’il ne faut pas oublier.

Une nuit, alors qu’il était en train de fixer un engin explosif avec détonateur à retardement sur une ligne électrique, Volodymyr Jemtchougov s’est rendu compte qu’une colonne militaire était en approche. Il a pris peur et s’est enfui – mais pas dans la direction de laquelle il était venu. Il s’est aventuré sur un terrain inconnu et est tombé sur un piège explosif. Jemtchougov a survécu, mais a perdu ses deux mains et une grande partie de sa capacité visuelle suite à l’explosion. Ce fut alors la fin tragique de sa lutte armée contre l’invasion russe de sa région natale, l’oblast de Louhansk, situé en Ukraine orientale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct