Entre Facebook et le «like», c’est «je t’aime moi non plus»

Le «
like
» toujours moins «
liké
».
Le « like » toujours moins « liké ». - AFP

Apparu en 2009 sur Facebook, ce petit coup de pouce anodin a révolutionné le Web. Cliqué plus de 14 milliards de fois chaque jour dans le monde, le bouton « like » semble pourtant être tombé en disgrâce au sein du réseau social. La chercheuse Jane Manchun Wong a en effet mis le doigt sur une ligne de code qui permettrait à Facebook, non pas d’empêcher d’aimer (ils ne sont pas fous à ce point), mais simplement de dissimuler le compteur de mentions « j’aime ». Facebook a confirmé à Techcrunch envisager un test en ce sens. Instagram, sa filiale, a déjà été un cran plus loin puisque la disparition, totale cette fois, de l’outil « cœur » est en test dans 6 pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct