Brexit: l’avenir du Royaume-Uni n’a jamais été aussi incertain

De jeunes membres du parti conservateur affichent leur opposition au Brexit dur.
De jeunes membres du parti conservateur affichent leur opposition au Brexit dur. - Afp

Ça commence mal, Boris , la réflexion a fusé ce mardi soir depuis les bancs de la chambre des Communes en direction du Premier ministre. Et ça continue. Depuis ses débuts au parlement mardi, Boris Johnson va d’échec en échec : quatre en l’espace de deux jours.

D’abord, les députés ont repris le contrôle de l’ordre du jour de la chambre des Communes et y ont inscrit cette loi signée du conservateur Hillary Benn. Le texte oblige le chef du gouvernement à demander aux 27 un report du Brexit si aucun accord n’était convenu au 19 octobre prochain, soit 12 jours avant la date officielle de divorce avec l’Union européenne, et surtout deux jours après le sommet européen crucial censé sceller l’avenir du Brexit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct