En attendant la Stib, Molenbeek rempile avec Clear Channel

Molenbeek, qui est l’une des neuf communes qui ont choisi de gérer elles-mêmes leurs abribus.
Molenbeek, qui est l’une des neuf communes qui ont choisi de gérer elles-mêmes leurs abribus. - VLAD VANDERKELEN

Fin juillet, le Conseil d’Etat décidait de suspendre l’attribution par la Stib du marché d’installation et d’exploitation des espaces publicitaires d’une bonne partie de ses nouveaux abribus à l’entreprise Clear Channel. Une décision donnant suite à une action intentée par la société concurrente JC Decaux, qui n’avait remporté à l’issue du marché en question que le premier des 5 lots mis sur la table (chaque lot comprenant différentes communes parmi les 19) et dénonçait des irrégularités de procédure.

Cet arrêt en suspension met aujourd’hui la Stib face à un choix : recommencer la procédure à zéro (en sachant qu’elle traîne déjà ce dossier comme un boulet depuis de trop longues années) ou bien persévérer dans la procédure actuelle, au risque de voir le Conseil d’Etat lui confirmer ses torts et annuler complètement le marché. « Aucune décision n’a été prise à ce stade de notre côté, » assure Françoise Ledune, porte-parole de la société publique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct