Une centaine d’emplois menacés au sein du call center IPG Contact Solutions

Photo d’illustration
Photo d’illustration - D.R

Nonante-quatre emplois sont menacés au sein du call center IPG, a fait savoir jeudi le syndicat libéral. IPG dispose de sites à Bruxelles, Liège, Louvain, Anvers, Gand et Hasselt.

La perte d’un contrat important avec Proximus serait l’une des raisons justifiant ce plan social, a commenté le syndicat.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct