Ski alpin: Marcel Hirscher au paradis blanc

Il va laisser un énorme vide derrière lui.
Il va laisser un énorme vide derrière lui. - AFP

Lui qui dessinait des courbes d’une rare pureté a – cette fois -choisi la ligne droite. Le chemin le plus court vers une autre vie, moins rigide, stressante et chronophage que la précédente. « Je fais court, j’arrête ». Marcel Hirscher a donc mis fin à un suspense relatif (sa décision flottait sur les cimes depuis plusieurs mois), le jeune papa trentenaire a choisi de mettre un terme à son exceptionnel parcours dans les massifs enneigés. Le génial skieur d’Annaberg-Lungötz ne s’aventurera plus sur ces contreforts blanchâtres où sa technique limpide, sa polyvalence et sa capacité de remise en question en avaient fait le meilleur technicien du monde, une décennie durant. Le champion le plus scruté et adulé d’Autriche quitte son sport au sommet, au moment où il l’a lui-même choisi, ce qui est sans doute un privilège réservé aux athlètes et hommes d’exception. « J’ai plusieurs fois hésité ces dernières années, le temps est cette fois venu, sans qu’une raison précise domine les autres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct