Le manque d’emploi toujours criant

Le manque d’emploi toujours criant
Photo News

Mais voilà : malgré la baisse du chômage, la croissance des salaires reste modeste. Aux Etats-Unis, où le chômage touche moins de 4 % de la population active, le président de la Réserve fédérale a admis que la relation entre le chômage et l’inflation s’était affaiblie, jusqu’à n’être plus qu’un « faible battement de cœur ».

Au sein de la zone euro, le chômage a également nettement baissé par rapport au pic de 12 % atteint au début de l’année 2013, même s’il frappe encore près de 8 % de la population active. Ici aussi, les salaires n’augmentent guère.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct