Tableau Delvaux: «La Logique du traître»

Tableau Delvaux: «La Logique du traître»
© Michel Tonneau.

C’est fou comme il est difficile de dire les choses autrement et de sortir de la logique des camps. Ceux qui le font tombent très vite sous le couperet de la « logique du traître » : sifflés hors jeu quand ils sortent des lignes, taxés de la jouer « perso » ou, c’est plus fréquent, d’être « naïfs ». L’actualité a fourni trois beaux exemples cette semaine de la difficulté de sortir de l’ornière des jeux et positionnements politiques. Deux concernent la fatalité ou les stratégies d’affrontement nord-sud, entre Flamands et francophones et le troisième est intrawallon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct