Immobilier: comment le fisc s’attaque aux multipropriétaires

L’administration fiscale peut estimer qu’il ne s’agit plus de la gestion normale du patrimoine privé mais d’une activité professionnelle ou spéculative.
L’administration fiscale peut estimer qu’il ne s’agit plus de la gestion normale du patrimoine privé mais d’une activité professionnelle ou spéculative. - D.R.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct