Pourquoi la FGTB est contrainte de licencier

Pour Patrick Salvi, secrétaire régional du Setca, le déficit structurel de 300.000 euros par an n’est plus tenable.
Pour Patrick Salvi, secrétaire régional du Setca, le déficit structurel de 300.000 euros par an n’est plus tenable. - Eric Ghislain La Province.

Une organisation syndicale contrainte de licencier des membres de son personnel pour des raisons économiques, c’est un peu le monde à l’envers. La FGTB de Mons-Borinage a pourtant été contrainte d’annoncer à cinq personnes de son service du chômage qu’elles perdraient leur emploi en raison de grosses difficultés budgétaires. Un reportage de Télé MB, la télévision locale, a montré le désarroi de ces employés qui bénéficiaient de contrats à durée indéterminée. Un arrêt de travail a été organisé. Des pertes d’emplois sont enregistrées dans la plupart des régionales.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct