Quel MR demain et qui pour l’incarner? Les choix bleus

Tant Olivier Chastel, l’ancien président, que Charles Michel et Didier Reynders se sont choisi un destin européen. © Belga.
Tant Olivier Chastel, l’ancien président, que Charles Michel et Didier Reynders se sont choisi un destin européen. © Belga.

Les estivales du MR – la rentrée politique et festive des libéraux – se déroulera dans un contexte particulier, ce samedi, au parc Plopsa Coo à Stavelot. Un double contexte.

Celui des négociations gouvernementales d’abord, le MR étant associé aux pourparlers tant en Wallonie qu’à la Fédération Wallonie-Bruxelles et au fédéral. Celui d’un changement d’époque à l’interne ensuite, puisque dans quelques semaines, ceux qui ont dirigé le parti durant les dernières décennies auront quitté la scène nationale : Charles Michel (son père, Louis, ayant aussi pris sa retraite parlementaire) et Didier Reynders se sont choisi un destin européen (comme l’ancien président Olivier Chastel).

Fameux changement, fameux passage du témoin et fameuse opportunité pour les bleus d’écrire une nouvelle page de leur histoire. Quelle page ? Pour profiler quel MR ? Avec quel président à sa tête ? A l’heure où les ténors se positionnent aussi en vue de nombreux postes ministériels à distribuer, nous avons posé la question à dix mandataires, locaux, régionaux et fédéraux, jeunes et anciens, hommes et femmes, avec ou sans portefeuille, pressentis ou non dans les futurs exécutifs.

Qu’en ressort-il ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct