Migrants: il est minuit moins cinq pour le centre d’hébergement de la Porte d’Ulysse à Haren

A partir du 30 septembre, la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés et les quelque 350 migrants qui séjournent chaque nuit dans les locaux de la Porte d’Ulysse seront priés de quitter les lieux. © Mathieu Golinvaux.
A partir du 30 septembre, la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés et les quelque 350 migrants qui séjournent chaque nuit dans les locaux de la Porte d’Ulysse seront priés de quitter les lieux. © Mathieu Golinvaux.

Ce lundi, le conseil communal de la Ville de Bruxelles devrait en principe voter la prolongation du bail de l’aile du bâtiment Blue Star, à Haren, qui abrite actuellement la Porte d’Ulysse, le centre d’hébergement géré au quotidien par la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés. Un acte qui pourrait ressembler à une bonne nouvelle pour l’association, présente sur les lieux depuis 2017, mais qui s’avère pourtant annonciateur d’une nouvelle période d’intranquillité.

C’est en effet certain : il s’agit ici de la dernière prolongation de bail que recevra le centre. A partir du 30 septembre, l’association, et les quelque 350 migrants qui y séjournent chaque nuit dans ses locaux seront priés (avec insistance) de quitter les lieux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct