Proximus: les CEO ont aussi des comptes à rendre au plus grand nombre

Dominique Leroy quitte la direction de Proximus.
Dominique Leroy quitte la direction de Proximus. - Belga

Eteindre l’incendie ! Vite ! C’est ce qu’a fait ce dimanche soir Dominique Leroy, la future ex-CEO de Proximus, dans un message personnel diffusé à grande échelle. Cette initiative très rare, en général mais aussi dans le cas particulier de cette patronne hyperdiscrète, en dit long sur le risque potentiel créé par la révélation de sa vente, début août, de 10.000 actions de l’entreprise dont tout le monde pensait qu’elle était encore la numéro un.

Dominique Leroy savait-elle qu’elle allait partir lorsqu’elle a vendu ses titres ? Rien ne le prouve et elle le dément catégoriquement. Mais depuis vendredi, le doute « public » n’épargnait pas la CEO qui ne s’y est pas trompée. Dans le communiqué diffusé dimanche soir, elle dit comprendre que le timing de cette vente crée a posteriori ce sentiment et le regrette car ce n’est pas en ligne « avec les valeurs d’intégrité et de transparence qui sont essentielles pour moi ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct