RD Congo : un premier coup de grisou sur la coalition congolaise

Félix Tshisekedi.
Félix Tshisekedi. - belga

Neuf mois après des élections au résultat controversé, le nouveau gouvernement congolais a prêté serment et le Premier ministre a présenté son programme. Le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a conforté sa popularité en promettant la gratuité de l’enseignement et en entamant plusieurs grands aménagements routiers. Mais un premier coup de grisou secoue déjà la coalition Cach qui réunit deux partis d’opposition, l’UDPS de Tshisekedi et l’Union nationale pour le changement (UNC), le parti de Vital Kamerhe. Ce dernier, qui reste le tout puissant directeur de cabinet du chef de l’Etat, l’homme aux commandes de la République, doit faire face à une question embarrassante que la presse martèle à satiété : « Où sont passés les 15 millions de dollars provenant d’une “décote” des produits pétroliers et qui devraient avoir été versés au Trésor public ? »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct